L'everest des gens normaux.

rimbau
rimbau

le 2018-02-09 à 15:59 Citer ce message

Bonjour,

Le GR20 de mes 3 comparses et moi même remonte à maintenant plus de 4 ans.
Et pourtant.
Nous, les tontons,emprunts de la culture d'audiard et admiratifs de Mike Horn depuis ces débuts.
Plus entrainés à soigner le verbe devant l'anis que de gravir les sommets, on a lancé une tradition.
Depuis nos 30 ans, nous mettons nos vies en pause 1 semaine par an. 1 semaine pour se perdre dans les montagnes et marcher. 1 semaine pour déconnecter et se déconnecter.

1ère rando : les hauts plateaux du Vercors par La glandasse.
L'épreuve nous a paru dure et on était fier d'en être venu à bout.

2nde rando : les hauts plateaux du Vercors par La glandasse.
Fiers d'avoir pulvérisés nos performances de l'année précédentes, on a l'impression de devenir plus robuste à l'intérieur.

On voit mal comment un GR peut être plus abrupte que l'ascension du vercors par Chatillon en diois.

On parle du GR20 tel un défi fou.
Les récits de Mike Horn résonnent et nous dé-raisonnent.

3ème rando: Forts de nos 2 vercors, on s'estime prêt à attaquer le GR20.

Du Nord en Sud en 15 jours.
On se renseigne chacun de notre coté et on s'aperçoit que c'est tout de même dangereux. On met ça sur le dos de la forte fréquentation. Puis merde, on l'a dit à tout le monde. On a notre petite fierté.

Résultat :
On s'est fait pulvériser tant par la beauté que par le dépassement physique exigé (selon notre état initial)

Dès le 1er jour, le renforcement mental et la résilliance physique était nécessaire.

-Chaque soir remettait en question la suite de l'aventure. Des le 2 eme jour nous avons vu un pauvre bougre ecrasé 50m plus bas pour une marche glissante. Le 3 ème jour , un homme démettre l'épaule en chutant, et le lendemain, un malaise cardiaque d'un marcheurs qui était synchro avec nous. Puis le cirque.....on imaginait avoir atteint le Climax de notre aventure...mais non, c'est la corse.

Le froid. Le vent. Le froid. Le vent. Très vite, tout notre être s'adaptait à son environnement. Mais quelle douleur. Aucun de nous ne voulait être celui qui abandonnerait le premier. Du coup le soir, on prenait l'apéro et on dormait. Le lendemain arriverait bien assez tôt.

Jusqu'au jour où par excès de confiance (la corse remet vite à leurs places les excès de confiance) On décide de doubler l'étape de Manganu- Petra Piana, pour arriver à l'Onda en passant par les crêtes...

Le vent soufflait fort.
Mais le gardien de refuge de piana nous assurait que ça irait . Ca soufflerait un peu, mais ça irait.

Bon.

On se lance. 2 h plus tard, nous voilà à 17h coincés sur les crêtes à plus de 2000m sous une tempête de pluies et de vents à 140km/h avec des rafales à 180.
Chaque pas était soit dangereux, soit impossible. La nuit, la brume humide et le froid se renforcaient. Nos limites étaient atteintes. Du moins c'est ce qu'on croyait.
Ne voulant pas faire la une du corse matin. petit pas par petit pas, nous avons atteint l'onda.

Nous avons fini notre odyssée, heureux, fiers et transformés.

Dans Full metal Jacket, ils appellent ça "le merdier"
Les alpinistes appelle surement ça les himalayas.

Nous c'était le GR20.

" Nous sommes partis amis, nous sommes revenus frères" Mike Horn
rimbau
rimbau

le 2018-02-09 à 16:01 Citer ce message

Et voici un court clip avec les moments forts de notre parcours.
Julie
Julie

le 2018-02-11 à 12:52 Citer ce message

Merci beaucoup pour ce retour d expérience! J ai bien aimé votre vidéo remplie d humour et d humilité!
RIMBAU
RIMBAU

le 2018-02-11 à 15:21 Citer ce message

Plaisir partagé d’avoir été lu, vu et apprécié !
anne2b
anne2b

le 2018-02-15 à 10:14 Citer ce message

Excellent... Ca remet les idées en place c'est bien !
gérard
gérard

le 2018-03-15 à 16:52 Citer ce message

Bravo Rimbaud, nous à coté ça été du gateau, la météo joue pour beaucoup pour la réussite du GR
christian
christian

le 2018-06-17 à 21:19 Citer ce message

salut les stars...
je suis sur que vous avez aimez sa je le fait chaque année et j’espère vous y croiser,
a+ sur les gr

Répondre à ce message