Le GR20 en 11 jours: petite aventure ou simple randonnée?

TroubadourColibri
TroubadourColibri

le 2019-09-16 à 00:49 Citer ce message

J'ai eu l'immense chance de pouvoir réaliser un projet de longue date: faire le GR20 début juin en 11 jours

Choix de le faire en solo, ce qui a constitué une expérience personnelle très intéressante et a permis d'alterner séquences physiques et moments avec plus de disponibilité pour les paysages extraordinaires du chemin, tout en faisant de belles rencontres durant les étapes aux refuges.

Itinéraire du Nord au Sud, pour commencer par le plus technique et difficile. Le Nord est aussi la partie la plus spectaculaire, avec des paysages qui changent à chaque col, de la haute montagne avec vue sur la mer. Je recommencerais dans le même sens.
Le faire dans la totalité me semble important car la succession de jours modifie progressivement le rapport avec la nature environnante. Une certaine expérience de la randonnée et/ou une bonne condition physique ne sont pas inutiles, notamment si l'on souhaite doubler certaines étapes car les montées peuvent être raides et les descentes assez cassantes. C'était la première fois que je marchais avec des bâtons, ils sont devenus mes meilleurs amis; probablement difficile de finir sans eux compte tenu de la nature du terrain, plutôt exigeant.

Sac à dos de 14kg un peu lourd (avec eau), qu'il aurait été possible d'optimiser à 12 notamment avec un sac plus récent, pas de matelas (refuge ou tentes de refuge) et une veste de pluie plus légère. Beaucoup de chance avec la météo, car malgré deux alertes orage, finalement passage à travers les gouttes. Outre le risque de foudre, je n'aurais pas aimé faire certaines descentes sous une pluie battante. Prudent de réserver les refuges, certains complets. Partir suffisamment tôt car impossible de dîner dans certains refuges en arrivant trop tard (après 18h30). Présence de neige (à trois reprises), il aurait été possible de faire sans les crampons légers que j'avais emporté, plus risqué dans le sens Sud-Nord à mon sens, notamment à la descente de Bocca alle Porte.

In case les étapes (très classiques)
Jour 1 -> Calenzana - Ortu di u Piobbu
Jour 2 -> Ortu di u Piobbu - Carrozzu
Jour 3 -> Carrozzu - Ascu Stagnu
Jour 4 -> Ascu Stagnu - Tighjettu, avec l'ascension du Monte Cintu à ne pas rater (malgré la difficulté de la neige début juin)
Jour 5 -> Tighjettu - Manganu, étape la plus longue
Jour 6 -> Manganu - l'Onda en recommandant la variante des crêtes si la météo le permet
Jour 7 -> l'Onda - Vizzavona en gardant un peu de temps pour la baignade à la cascade des anglais
Jour 8 -> Vizzavona - E Capanelle,
Jour 9 -> E Capanaelle - Usciolu, 2ème partie avant Usciolu assez fatigante, peut-être mieux d'équilibrer entre jours 8 et 9 en s'arrêtant plutôt au col de Verde le soir du jour 8
Jour 10 -> Usciolu - Asinau, privilégier la variante qui correspond en réalité à l'ancien tracé du GR20
Jour 11 -> Asinau - Conca, étape assez longue, privilégier la variante alpine par les aiguilles de Bavella, magnifique, si la météo le permet, suffisamment tôt pour éviter la foule à la journée qui part du village de Bavella (focce Di Bavedda) dans l'autre sens

Au final, une randonnée unique dans des paysages extraordinaires.
Récit poétique de cette expérience très riche et que je n'oublierai pas, sur le blog:
http://poesiedactualite.fr/index.php/2019/06/27/corse-le-gr20-en-11-jours-simple-randonnee-ou-petite-aventure/

Répondre à ce message