une autre façon de voir le GR20

# 2016-08-18 à 10:41 Gilles

2 ans après avoir fait le GR20, je retourne donc sur celui-ci, mais cette fois en passant par les sommets. Départ de Vizzavona en direction du nord, en passant par le Doro, est ensuite rejoindre le refuge de l'Onda. Le lendemain matin direction Petra Piana par la variante et l'après-midi direction le sommet du Rotonde et retour à Petra Piana. Pour le 3e jour la magnifique étape des lacs était largement suffisante pour rejoindre Manganu. Le 4e jour nous partons de Manganu en direction de la Cimatella et restons le plus possible sur l'arête pour rejoindre ensuite Forbice et la Capu a e Furcelle, cela en dominant le lac Nino, et nous rejoignons le GR20 à la Bocca a Reta pour aller jusqu'à Vergio. Le 5e jour, le matin nous montons au refuge de Ciutulu di i Mori, prenant le temps de boire le café à la bergerie de Radule, l'après-midi, direction le col des Maures, mais surtout le trou de Tafunatu. Le lendemain matin, nous reprenons la direction du col des Maures et mais cette fois, direction le Paglia Orba, qui pour moi est le plus joli sommet de corse... Nous prenons ensuite la direction de la bergerie de U Ballone. Le lendemain direction le nouvel itinéraire du GR20, avec la pointe des éboulis et le Cinto. Là s'arrête notre parcours sur le GR20, car nous prenons ensuite la direction du refuge non gardé de l'Erco, magnifique refuge dans un havre de paix et pour finir le refuge de la Sega auquel je ne ferais pas une bonne publicité... Le lendemain nous rejoignons Corte par les magnifiques gorges du Tavignano. Une autre façon donc de voir le GR20.
Très peu de monde cette année sur le GR20. Nous dormions sous tente avec notre propre matériel.
Concernant l'accueil en refuge, les gardiens des refuges de Petra Piana et Ciutulu di i Mori sont des personnalités, mais en discutant avec eux le courant passe vraiment bien... la propreté était au rendez-vous sauf au refuge de la Sega (qui n'est pas sur le GR20), mais franchement je ne le conseille pas...
Sinon concernant les tarifs. Il est bon de savoir que sur le continent la major partie des refuges sont gérés par le CAF, dont une partie des nuitées revient au gardien, pas le cas en corse, le prix de la nuitée en refuge ou en bivouac va directement au parc régional de la Corse. Donc les gardiens de refuge se rattrapent sur la nourriture et les boissons. Mais si vous venez au ski dans les Alpes en Savoie, Haute-Savoie, prenez le temps de regarder les tarifs des boissons, du café, mais également d'un plat simple (spaghettis bolognaise par exemple) et vous verrez que finalement les prix dans les refuges corses ne sont pas si élevés que cela...
Pour ma 2e visite dans les montagnes corses, un magnifique séjour, avec le soleil au rendez-vous...

Répondre à ce message